>  L'histoire de Kawasaki : Qui aurait imaginé une telle évolution ...
MOTOCYCLISME  –  DOSSIER  Ι  11  juin  2007  Ι  Pipouïc
 

La société KAWASAKI Motors, autrement dit la société qui fabrique des motos, n'est qu'une des douze autres branches de cette grande entreprise. Fondée le 15 octobre 1896 par Shozo Kawasaki, Kawasaki Heavy Industries le fut à l'origine pour construire des bateaux en acier ...

Je vous propose donc de découvrir l'histoire de Kawasaki Motors et de ces principaux modèles de motos.

z1000




kawasakiLa société KAWASAKI Motors, autrement dit la société qui fabrique des motos, n'est qu'une des douze autres branches de cette grande entreprise. Fondée le 15 octobre 1896 par Shozo Kawasaki, Kawasaki Heavy Industries le fut à l'origine pour construire des bateaux en acier ...


shozoEn 1878, Shozo Kawasaki ouvre un chantier maritime pour construire des navires marins en acier. En 1896, Tokyo voit la naissance de la société Kawasaki Dockyard, dont Kojiro Matsukata sera choisi pour en être le premier président.

Dès 1906, la nouvelle usine de Hyogo Works, fraichement construite, entreprend la fabrication de locomotives, de voitures de transport de marchandises, de carrioles pour passagers et d'éléments de pont en acier. Simultanément, Kawasaki Dockyard débute la production de turbines à vapeur pour bateaux.

En 1918, la division d'aviation, Kawasaki Aircraft Co. , est établie à l’usine de Hyogo Works et la fabrication d’avions débute, seulement 15 ans après le tout premier voyage aérien des Frères Wright. Cette division fabrique alors leurs premiers avions en métal du Japon, auparavant fabriqués en bois et en tissu.

L'usine Hyogo Works devient une entité à part entière en 1919, Kawasaki Kisen Kaisha, fabriquant les chaudières à vapeur. En 1928, l'entité Kawasaki Rolling Stock Manufacturing Co. devient indépendante, elle regroupe les activités du transport roulant et locomotives. En 1937, c’est au tour de la division aérienne de devenir une entité séparée sous le même nom de Kawasaki Aircraft Co. .

Durant la Seconde Guerre mondiale, Kawasaki construit près de 20 000 avions, 20 porte-avions, 30 cuirassés et 250 sous-marins pour le compte de l'armée japonaise. La fin de la seconde guerre sonne le glas des activités militaires, majoritaires pour Kawasaki et d'autres de ces concurrents actuels. Reconstruction oblige et grâce au plan Marshall, l'entreprise est relancée après la guerre et se sert de son savoir faire pour construire des pétroliers, des sous-marins civils et des bateaux à fort tonnage.

En 1950, la division de métallurgie et d’aciérage devient une entité indépendante sous le nom de Kawasaki Steel Corporation. La séparation de toutes ces divisions avait pour but de renforcer la position de chaque division dans sa spécialité. L’amplitude de cette croissance pendant les années 50 et 60 a été en grande partie due aux navires, aux matériaux roulants, aux avions, aux machineries industrielles et de construction et aux structures en acier construits par Kawasaki.
Son activité dans le motocyclisme n'intervient que bien plus tard et Kawasaki construit ses premières motos à partir de 1953.

En 1966, Kawasaki intègre Yokoyama Kogyo Co. , Ltd un fabricant de chaudières, de meules et de tapis roulants. Revirement en 1969, Kawasaki Dockyard, Kawasaki Rolling Stock Manufacturing et Kawasaki Aircraft fusionnent afin de former Kawasaki Heavy Industries Ltd. Cela revitalise et concentre les opérations de construction navales, aériennes, de matériels roulants, d’avion, de machinerie industrielle, d’équipement de génie civil et de structures en acier. En 1972, Kisha Seizo Co. fusionne également avec Kawasaki et la société devient le plus gros fabricant de produits roulants au Japon. Elle étend ses activités pour intégrer des usines d’incinération d’ordures ménagères municipales.

Aujourd’hui Kawasaki Heavy Industries s'est développée autour de 8 activités principales :

  • Kawasaki Aerospace : Avions, helicoptères, jets, systèmes spatiaux, missiles, simulateurs ...
  • Kawasaki Rolling Stock : Locomotives électriques et diesel, wagons, monorails, trains rapides (Shinkansen) ...
  • Kawasaki Shipbuilding : bateaux cargos et containers, sousmarins civils, bateaux haute vitesse, structures offshore ...
  • Kawasaki Energy Plants & Facilities : générateurs à turbines à gaz, éléments de centrales nucléaires, éoliennes ...
  • Kawasaki Industrial Equipment : Structures industrielles, souffleries, robots industriels, équipements hydrauliques (moteurs, pompes).
  • Kawasaki Environment & Recycling : Usines d'incinérations, systèmes de traitement des eaux et équipements de recyclage.
  • Kawasaki Infrastructures : Chargeurs à roues, matériels de construction, ponts en acier, tunneliers ...
  • Kawasaki Motors : Motos, Jets ski, quads, mules ...

Mais elle est aussi une multinationale qui participe au capital de plus de 50 filiales. Elle compte en 2006 plus de 28 682 employés.

lien  Un constructeur de moto parmi d'autres ...

Parlons plus précisement de la division Kawasaki Motors, créateur de motocycle.

L'activité motocycliste de Kawasaki, かわさき, est sans doute la plus connue, mais elle ne représente que 20 % de son chiffre d'affaires. Aujourd'hui, cette division construit aussi des jets ski (début en 1973), des VTT à moteur (trois roues puis quad, début en 1981), et mule, utilitaires tout terrain à quatres roues (début en 1988).

Elle a débuté après la Seconde Guerre mondiale, du fait que la firme devait abandonner sa production d'avions militaires. Au début des années 1900, l'activité principale de l'entreprise Kawasaki était la métallurgie et aussi la construction de bateau en acier. En 1924, Kawasaki possède déjà une division aéronautique, dont Meihatsu est une subdivision. Cette division aéronautique sera à l'origine de la conception des moteurs thermiques Kawasaki, notamment avec les relations qu'avaient kawasaki avec BMW. Dès 1949, la firme décide la conception d'un moteur adapté pour le marché des motocycles, il fut entrepris grâce aux connaissances techniques que Kawasaki Aircraft co. avait emmagasinées lors du développement et de la production de moteurs d’avion.

moteurC'est donc en 1949 que débute la conception du moteur KE-1, abréviation signifiant Kawasaki Engine, il sera terminé en 1952. Ce moteur monocylindrique à soupape en tête et à 4 temps de 148 cm3, produit une puissance maximale de 4 CV à 4 000 tr/min. En 1955, La production du moteur de motocyclettes KB-5 débute, 125 cm3, fabriqué par Kawasaki Aircraft Co., à l’usine de Kōbe. Ses caractéristiques exceptionnelles pour l’époque, coupleux à bas et moyen régimes, lui valent une bonne réputation. Dans les dix années qui suivent, le KB-5 bénéficiera de nombreuses mises à jour. Il servira de moteur de référence pour le futur moteur des motos de 125 cm3 de la marque. En effet, en 1956, la première moto construite entièrement par Kawasaki est mise sur le marché sous le nom de Meihatsu, la Meihatsu 125-500. Plus tard cette année, la version Deluxe de la Meihatsu 125 est lancée, véritable merveille pour l'époque. 1957 est une année marquante car le moteur KB-5A (version améliorée du moteur KB-5) est mis en production, mais c’est également la première année où le logo Kawasaki apparait sur le couvercle latéral du moteur.

Les années 1960 vont être la période de nombreux changements pour Kawasaki. Tout d'abord, la construction d’une usine Kawasaki réservée exclusivement à la fabrication de motocyclettes est achevée en 1960. L'autre fait important de l'année 1960 est le rachat de Meguro par Kawasaki. Mais qui est donc cette entreprise. En fait, Meguro était un très important fabricant de motocycle et le plus ancien du Japon des années 1940 et 1950.

Meguro débuta dans la production de moto en 1937. Ayant de bonne relations avec le gouvernement, elle réussit à emporter de nombreuses commandes de l'armée. La première moto de Meguro fut la Z97, une 500 cm3 4 temps à distribution culbutée, un véritable succès, d'ailleurs construit jusqu'aux année 50. Malheuresement, après les tentatives de nouveaux concepts mal accueillis par le public en 1958, la santé financière de Meguro fut préoccupante et elle fut donc absorbée par Kawasaki en 1960. Meguro disparut complétement en 1962.

Mais revenons à Kawasaki. En cette fin d'année 1960, l'entreprise développe son premier moteur 2 temps, un 1253. Le premier modèle totalement Kawasaki sort enfin, la Kawasaki 125 New Ace. Sortiront dans la foulée, en 1961, le Kawasaki Pet et, en 1962, le Kawasaki 125 B8, modèles vendus sous la marque Kawasaki. Grâce à moteur très coupleux, silencieux et de durabilité extraordinaire, ce dernier se fait vite une très bonne réputation.
Avec les connaissances de Meguro corcernant les grosses cylindrée, Kawasaki entreprend la conception de son premier gros cube, la W1 de 650 cm3, appelée 650W1 au Japon. Elle devient très populaire aux États-Unis. Le lancement de la Kawasaki 650 W1, la plus grosse moto japonaise de l'époque représente la première moto Kawasaki bicylindre. Ce succès permet à Kawasaki d’être reconnu comme un fabricant de motocyclettes important à l’échelle mondiale. Kawasaki sort à la fin 1966 la 250 A1 Samurai et la 350 A7 Avenger (2 cylindres, 2 temps), à distribution culbutée (spécialité de Meguro).

Cependant Kawasaki se forge une réputation résolument sportive grâce à l'incroyable 500 H1 Mach III en 1968, un monstre à trois cylindres, deux temps, ou à la célèbre H2 qui fut la moto la plus rapide de l'époque. Les lettres de noblesse de la marque arrivent dix ans plus tard, en même temps que la fameuse GPZ 900 R. Elle détrône alors les fameux 4 cylindres Honda dans tous les domaines. Dans les années suivantes, Kawasaki va développer des modèles sportifs, très proche des machines de compétition.

lien  Chronologie :

Moteur KE-11952 : Démarrée en 1949, la conception du moteur de motocyclettes KE-1 est enfin terminée à l’usine de Takatsuki. Sa production commence dès 1953. Ce moteur monocylindrique à soupape en tête et à 4 temps de 148 cm3, refroidi par liquide, produit une puissance maximale de 4 CV à 4 000 tr/min.

Moteur KB-51955 : La production du moteur de motocyclettes KB-5 débute à l’usine de Kōbe. Ses caractéristiques exceptionnelles pour l’époque lui valent une bonne réputation parmi les pilotes. Il servira de moteur de référence pour le futur moteur des motos de 125 cm3 de Kawasaki.

X 1956 : Intégrant un moteur Kawasaki, la Meihatsu est une 125 cm3. Moto vendue sous un autre nom que Kawasaki. La Meihatsu Deluxe sortira la même année.

X 1960 : Arrivé du premier modèle intégralement construit par Kawasaki : la 125 New Ace, 2 temps.

X 1961 : Cette année marque le début des ventes de motocyclettes de marque Kawasaki, la Kawasaki Pet et la Kawasaki 125 B7. Les matériaux les plus sophistiqués de l’époque sont utilisés, et les surfaces incurvées de ces motos leur donnent un sens de l’esthétique très prononcé.

X 1962 : Conçue et construite exclusivement par la division Kawasaki Aircraft Co. , la 125 B8 produit un couple puissant à bas régime. Grâce à ce couple impressionnant, son moteur silencieux et sa durabilité extraordinaire, elle se fait vite une réputation de moto d’utilisation pratique de premier choix.

X 1966 : Lancement de la Kawasaki 650 W1, la plus grosse moto japonaise de l'époque. Elle embarque le premier gros moteur 4 temps de la marque, un twin vertical comme les vieux moteurs anglais.

X 1966 : La 250 Samurai est une machine 2 temps et deux cylindres.

X 1967 : Douce évolution de la W1, la Kawasaki W2 SS apparaît cette année.

X 1968 : Apparition de la Kawasaki 500 H1 , appellée 500 SS Mach-III au japon, le premier moteur 3 cylindres 2 temps de la marque.

X 1969 : Premier titre de champion du monde avec Dave Simmonds sur kawasaki 125 KR2.

X 1971 : Apparition des Kawasaki 250 S1, 350 S2 et de la mythique 750 H2, les autres trois cylindres 2 temps de la marque.

X 1972 : La légendaire Kawasaki Z1 de 900cm3 est le premier gros quatre cylindres 4 temps 2 Arbres à Cames en Tête (DOHC) de la marque, en réponse à la 750 Honda. La Z2 de 750 cm3 suivra en 1973.

X 1974 : Apparition de la Kawasaki 400 KZ, bicylindre vertical 4 temps.

X 1975 : Premier titre de Champion du monde d'endurance pour Godier/Genoud sur Kawasaki 1000 GG.

X 1977 : La Z1-R, une moto de 1000 cm3 est une vraie moto de course et son apparence esthétique raffinée lui valent de nombreux éloges à l’étranger..

X 1978 : Apparition de la Kawasaki Z 1300 et de son monstrueux 6 cylindres en ligne refroidi par eau.

X 1984 : La Kawasaki GPZ 900 R jette les bases des futures grosses cylindrées de la marque : 115 ch pour 250 Kg. C'est aussi l'apparition de la dénomination Ninja.

X 1984 : Apparition de la Kawasaki GPZ 750 Turbo, dotée d'un 4 cylindres 4 temps issu de la GPZ 750 R de 1982, suralimentée.

X 1986 : C'est l’année de l’introduction de la GPX 750R, un modèle supersport au carénage complet. La GPX 250R et la GPX 400R suivent l’année d’après.

X 1988 : La ZX10 Tomcat est équipée d’un cadre en forme de E extrêmement rigide. La ZX10 pèse seulement 415 kg et affiche une vitesse de pointe de 270 km/h. Elle devient la moto la plus rapide du monde.

X 1990 : Après les RX et Tomcat, le constructeur présente la fameuse Kawasaki ZZR 1100 et ses 147 ch ...

X 1993 : Kawasaki remporte les 24 heures du Mans pour la première fois à bord de leur ZXR-7. La Ninja ZX-9R, d’une cylindrée de 900 cm, sort la même année. Ce nouveau modèle supersport est monté sur un cadre en aluminium.

X 1996 : la Vulcan 1500 Classic est introduite sur le marché. Cette moto de croisière, de style américain, est propulsée par un moteur bicylindre en V. Elle est la moto à la plus grosse cylindrée fabriquée de série dans le monde.

X 1996 : La ZRX 1100, modèle routier de sport, est munie d’un auvent protecteur de style bikini. Ce modèle est encore présent en 2007 dans la gamme Kawasaki.

X 1997 : La Super Sherpa de 250 cm3 fait sensation. Ce nouveau modèle hors-route à usages multiples devient le partenaire idéal pour les équipées en pleine nature.

X 1999 : Kawasaki dévoile la W 650, twin rétro inspiré de la W1.

X 2000 : Apparition de la Kawasaki ZX-12 R, un autre monstre capable de + de 300 km/h, la plus grosse sportive de la marque en ce temps.

X 2002 : Petit lifting de la grosse sportive de la marque, la ZX-9R reste tout de même une sportive puissante et docile, moins exclusive que les sportives suivantes.

X 2002 : Mise sur le marché en 2003 d'un roadster d'exception, la Z1000 présentée en septembre 2002. esthétique réussi et très bon équipement pour un prix modeste. Elle sera suivi de sa petite soeur la Z750.

X 2003 : Les Ninja ZX-6R (636 cm3) et Ninja ZX-6RR (600 cm3) débarquent. Conçues pour être les motos de cette catégorie les plus rapides sur le circuit, ces 600 complètement redessinées sont très proches des modèles de compétition.

X 2004 : La VN 2000 embarque un twin de 2 litres, le plus gros bicylindre japonais. Un custom pour concurrencer la Rocket 3 de Triumph.



   Pour Kawasaki, les années 2000 sont celui d'un certain retour sur le devant de la scène. Ne disposant pas de moyens comparables à ceux des géants HONDA et YAMAHA, le "petit" constructeur japonais se recentre autour des supersport, roadster et cross.

Il a produit 300 000 motos en 2002 dont 80 000 destinées au marché américain. L'arrivée des populaires Z 1000 et Z 750 en 2003 lui permet de s'affirmer sur ce créneau très vendeur eu Europe, tout en poursuivant un retour impressionnant dans la catégorie sportive avec les ZX 10R et ZX 6RR. En 2005, Kawasaki présente un modèle frais et attractif, la ER-6N, un roadster utilisant un bicylinde horizontal à injection. Ce modèle à l'esthétique travaillée et au prix abordable séduit les nouveaux motards et les femmes. Il est aussi proposé en version carénée. L'année 2006, Kawasaki présente un véritable monstre sportif, censé balayer l'Hayabusa de Suzuki, la ZZR 1400 avec ses 190 chevaux en version libre. Cette machine est la plus grosse cylindrée de la marque. En cette année 2007, Kawasaki met à jour sa gamme Z (1000 et 750) , ses sportives (1000, 600 et 636) et propose un trail à l'image de la Multistrada, la Versys, un bicylindre en V. En ce qui concerne la gamme GT, Kawasaki proposera, à la fin 2007, la 1400 GTR, une énorme machine pour les forcenés de la route utilisant des technologies comme le cadre coque et une transmission par cardan.

X X X X X X X


lien  Palmarès de Kawasaki en compétition

ninjaKawaski est depuis longtemps présent en compétition. Tout comme ses homologues japonais, elle est présente sur de nombreux fronts comme le Moto GP, le Superbike et l'endurance. Ses lettres de noblesse ont été gagnées lors de championnat d'endurance ou elle apparaissait comme une marque fiable et rapide. Le nombre de victoires restreint n'empêche pas Kawasaki de produire des machines de qualité pour chacune de ces diciplines, à la hauteur de ces concurrents. Les sportives Ninja sont très endurantes et craintes.

  • Endurance - Bol d'or : Vainqueur en 1991, 1992, 1995 et 1997.
  • Endurance - 24 H du Mans : Vainqueur en 1981, 1983, 1992, 1993, 1994, 1996, 1998 et 1999.
  • Superbike mondial : Vainqueur championnat 1993 avec Scott Russell (USA).
  • Vitesse moto - 125 cm3 - Vainqueur championnat 1993 avec Dave Simmonds (GBR).
  • Vitesse moto - 250 cm3 - Vainqueur championnat 1978 et 1979 avec Kork Ballington (AFR SUD).
  • Vitesse moto - 250 cm3 - Vainqueur championnat 1980 et 1981 avec Anton Mang (ALL).
  • Vitesse moto - 350 cm3 - Vainqueur championnat 1978 et 1979 avec Kork Ballington (AFR SUD).
  • Vitesse moto - 350 cm3 - Vainqueur championnat 1981 et 1982 avec Anton Mang (ALL).


Lien vers le site internet de KAWASAKI Heavy Industries (Anglais) : Site
Chronologie inspirée de l'histoire de Kawasaki : Moto Station
Lien internet : Histoire de kawasaki (Japonais)
Lien internet : Quelques anciens modèles de kawasaki (Allemand)
Lien internet : Histoire de kawasaki (Canadien)
Photographies : KAWASAKI


>  Mot clé :  kawasaki  histoire  


AUCUN COMMENTAIRE



>  0 Commentaire    >  0 Note : X/10  O    >  Commenter et noter !    >  Partager cet article (Email)    >  Charte
Création de Pierre - Loïc Courtial - 2007 à 2016 - Droits réservés
Du même créateur : pierreloiccourtial.fr - programmesculturels81.fr - cb1000r.plc-blog.fr
O
RECHERCHE   -   ACCUEIL
O  O  O  O  O